Salut à toi Invité
 
AccueilPORTAIL2ConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Tirailleur - 1er Rgt de marche de Tirailleurs Algériens - Bouchavesnes Somme 12.09.1916 PAR HUNTER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dudulle.69
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 12708
Age : 50
Localisation : En Normadie - In Normandy
Période de l'histoire préférée : INDO - Algérie - Tchad - Liban-...
Date d'inscription : 16/07/2006

10092015
MessageTirailleur - 1er Rgt de marche de Tirailleurs Algériens - Bouchavesnes Somme 12.09.1916 PAR HUNTER

Revenir en haut Aller en bas
http://sixiemelegion.free.fr/

 Sujets similaires

-
» Tirailleur - 1er Rgt de marche de Tirailleurs Algériens - Bouchavesnes Somme 12.09.1916 PAR HUNTER
» Tirailleurs algériens 1914 (1/72)
» Tirailleur Algérien 1914
» Tirailleur Algérien JMD
» La cote des timbres algériens
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Tirailleur - 1er Rgt de marche de Tirailleurs Algériens - Bouchavesnes Somme 12.09.1916 PAR HUNTER :: Commentaires

Les tirailleurs algériens, appelés aussi Turcos, étaient des unités d’infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l’armée de terre française. Ces unités à recrutement majoritairement indigène (70-90 % selon les époques) venues d'Algérie française et du Protectorat français de Tunisie 2 ont existé de 1842 à 1964.
Avant 1842, les indigènes d'Algérie étaient recrutés chez les zouaves.
Ils participent à toutes les campagnes militaires du Second Empire et de la IIIe République et se distinguent particulièrement lors de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle les 14 régiments ayant combattu obtiennent 55 citations à l'ordre de l'Armée, 4 régiments recevant la fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur, puis lors de la Seconde Guerre mondiale, notamment lors de la campagne d'Italie au sein du corps expéditionnaire français du général Juin puis du débarquement de Provence en août 1944.
Les régiments de tirailleurs algériens et tunisiens sont avec les zouaves parmi les plus décorés de l'armée française et viennent juste après le régiment d'infanterie coloniale du Maroc (RICM), appartenant aux troupes coloniales, et le Régiment de marche de la Légion étrangère, appartenant à l'Armée d'Afrique.

En 1914, un régiment d'infanterie possède 3 bataillons et compte environ 3 400 hommes. Un bataillon d'infanterie comprend 4 compagnies et compte 1100 hommes et 2 mitrailleuses. Une compagnie d'infanterie compte 4 sections de 60 hommes.
A la mobilisation, les neufs régiments de tirailleurs algériens et tunisiens représentent quarante bataillons dont dix-neuf se trouvent au Maroc. 32 bataillons sont envoyés en France en août et septembre 1914, 6 demeurent au Maroc et 2 en Algérie. Au cours de la guerre l'effectif s'accroit encore avec la formation de régiments de marche (RMT) et de régiments mixtes de Zouaves et de Tirailleurs (RMZT). Deux réorganisations se produisent, l’une en décembre 1914 et l’autre en mars 1915. Elles se traduisent par l’apparition de 9 régiments de marche, numérotés de 1 à 9 qui comprendront au cours des trois années de guerre suivantes quelques 63 bataillons bataillons auxquels s’ajouteront 12 supplémentaires dans les derniers mois de la guerre. Le jour de l'armistice 48 bataillons de 700 hommes environ sont présents.



Le 1er RMTA participe aux batailles suivantes :
1914 : Bataille de Charleroi, bataille de la Marne, Bataille des Flandres
1915 : canal de l'Yperlée
1916 : Bataille de Verdun, Bataille de la Somme
1917 : Champagne
1918 : Grivesnes, Montdidier, ouest de Reims.

Ma figurine représente un tireur lance-grenade VB (Vivien Bessières) du 1er RMTA en avril 1916. Il porte les attributs de cette unité, pattes de collet et chéchia des indigènes. Les chevrons de blessures et d'ancienneté au front viennent aussi d'apparaitre et sont apposés sur ses manches. Son équipement est typique de la période avec l'apparition des cuirs fauves, l'étui de masque à gaz ovoïde et un "as de carreau" simplifié. Il s'est emparé d'une baïonnette allemande lors d'un combat.

HS et corps : DID
Uniforme, brodequins, brelage et cartouchières : BGT
Chéchia et étui de tromblon VB : PAD75
Équipements : Mix de DID et SST
Fusil et tromblon : SST.
La veste BGT ne correspond pas exactement au modèle colonial 1901. La couleur est aussi un peu trop verte et pas assez moutarde. Toutefois, à l'époque, suivant les fournisseurs privés, les couleurs et formes des uniformes pouvaient légèrement différer.















 

Tirailleur - 1er Rgt de marche de Tirailleurs Algériens - Bouchavesnes Somme 12.09.1916 PAR HUNTER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SIXIEME LEGION :: NOS CREATIONS :: PREMIÈRE GUERRE MONDIALE - WWI-
Sauter vers: